09 novembre 2020

Dicte mon corps endolori de coups
Découpe mes cris dans l’étreinte de tes claques
Délie ma langue languissante à la lie
Et lie mes mains lascives dans mon dos
Dessine
L’épidermique dialogue
De nos soupirs didascaliques
Décore nos souffles fragiles
De feulements indistincts et fiers

Nos désirs
En diapason

Publicité

2 commentaires sur “09 novembre 2020

    1. Haha, merci 🙂
      Il est en effet plus simple. Mais je viens de publier des alexandrins plus hermétiques, ne t’en fais pas, je ne perds pas les bonnes habitudes 😀 Cependant la thématique y est similaire à ce texte 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s